Vietnam!

Bonjour tout le monde !

Nous revoilà après deux très belles semaines au Vietnam. On vous avait quitté à Hue où nous n’avons passé qu’une nuit pour avoir le temps de visiter Hôi An un peu plus au sud, sur la route de Saïgon. C’est une très jolie petite ville avec beaucoup de cachet et elle est notamment réputée pour ses lanternes qui illuminent les rues le soir venu. Nous faisons toujours route avec Nico, un italien et deux japonaises se joignent à nous sur la route. Notre joyeuse équipe est en vadrouille -et en bus !

wp-1458208348567.jpg

wp-1458208282592.jpg

Mais une fois de plus on ne s’éternise pas, car nous avons rendez-vous à Saïgon avec notre amie Soumaya. Nous repartons en bus, pour 24h une fois de plus. On commence à sérieusement se demander si le fait d’être mal aimable fait partie des critères pour être embauché dans les compagnies de transport parce que les méchants messieurs du bus prennent un malin plaisir à nous embêter (et on fait de gros efforts pour ne pas être vulgaires). Faut dire, c’est vrai, que ça doit être hyper drôle de faire sortir les gens du bus en pleine nuit en hurlant sans aucune raison, de faire semblant de démarrer quand tout le monde est encore en train de manger, ou de piquer les oreillers des passagers pendant leur sommeil… Mais on ne tombe dans aucun des pièges de notre cher chauffeur qui tient visiblement beaucoup à nous abandonner sur le bord de la route et on pose enfin le pied à Ho Chi Minh. Soumaya a trouvé un ami à elle qui veut bien nous héberger pour les quelques nuits que nous passons là-bas. On attend Benjamin dans un café à côté de chez lui. Une heure, deux… puis trois. Impossible de le joindre. On décide alors d’aller frapper à sa porte au cas où un de ses colocataires puisse nous ouvrir et BINGO Emma nous ouvre la porte. La maison dans laquelle nous entrons ressemble plus à un immeuble plein de petits studios avec seulement le rez-de-chaussée qui sert de cuisine et salon commun. On décide de poser nos sac dans la chambre de Ben et de l’attendre en bas, histoire de pas s’étaler chez lui en son absence.
Quand il arrive enfin tout sourire sur sa mobylette jaune, il nous explique qu’il était à une compétition d’escalade de caisses de bières -ouais ça existe… il y a même des championnats du monde- et parait surpris qu’on ne soit pas déjà sur le toit… Le toit ? Pourquoi le toit ? Qu’est ce qu’il y a sur le toit ? « BIN Y A LA PISCINE LÀ HAUT » !!! Ni une ni deux on est dans l’eau !

wp-1458208282590.jpg

Pour faire un résumé rapide et efficace : on a passé un super week-end entre pataugeage au quatrième et festival de Reggae/Ragga/Dub demusik’koi. On voudrait remercier Soum  et Ben pour leur accueil et leur gentillesse ! Et on voudrait aussi conseiller au futur visiteur de Saïgon de faire un tour au Saïgon Outcast dans le District 2, un super lieu qui organise plein d’événements bien chouettes et où tu pourras tranquillement faire de l’escalade sur leur mur extérieur ouesh ! (On te conseille aussi de prendre un short, mais ça c’est plus parce qu’il fait 37 degrés à Ho Chi Minh 😉)

Et puis vient le temps de remonter à Hanoï. On décide de prendre l’avion, histoire d’avoir le loisir de profiter de la ville et puis parce qu’entre deux heures d’avion à 26€ ou deux jours dans un bus de la mal-politesse pour le même prix… bhèèè… on’a viteu chOIsi quOI [à lire avé l’accang du Sud]. Bwef !

On passe trois jours à se balader dans la ville. Il y a deux lacs principaux à Hanoï et y a pas à dire, c’est vraiment super agréable d’avoir ce semblant de nature en plein cœur de l’urbain. La vie autour de l’eau prend des airs de Dolce Vita. Les gens font du yoga, de la musique et jouent au « kick fly », un jeu traditionnel vietnamien qui consiste à se faire des passes avec un volant en shootant dedans. Les couples tout juste mariés prennent des photos et des étudiants cherchent à améliorer leur anglais en parlant à des étrangers. C’est comme ça que nous rencontrons Toaig et ses amis, avec qui nous sympathisons très vite. On débarque à 15 chez le marchand de glaces. La joyeuse bande s’improvise guide touristique et nous emmène visiter la cathédrale St Joseph. (Parce que oui le Vietnam est un pays où le christianisme est très présent). Avant de se quitter, rendez-vous est pris pour le lendemain midi pour une partie endiablée de kick-fly dont Baste et Nico sont devenus accros (pour ma part, mon pied n’a pas du tout envie de coopérer avec mon cerveau, ni avec le volant. Les trois parties sont en négociation…)

Pour la petite histoire, on se trompe de sens en changeant de bus donc on doit refaire tout le chemin en sens inverse et on arrive deux heures à la bourre… et avec les crocs puisqu’il est 14h. Heureusement Thua, un des garçons de la bande qui rêve de devenir chef, nous a préparé de quoi faire des rouleaux de printemps et on assiste à un cours magistral de roulage de rouleaux (il paraîtrait même que Nico se les faisait rouler par sa voisine 😂…) on a même le droit à un merveilleux buncha, une soupe traditionnelle au porc grillé. Et c’est le ventre bien plein qu’on s’en va au parc, en moto, pour notre dernier après-midi dans la capitale Vietnamienne.

Demain, on prend l’avion pour Tokyo.

wp-1458208987310.jpg

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Matmat dit :

    Mah que tou est belle avec tes couettes ❤ Vite vite le prochain article !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s